Entreprendre avant tout

Interview de Claire Merlin, consultante Didaxis

 

Claire Merlin

Entreprendre Avant Tout : Bonjour Claire, peux-tu te présenter pour les lecteurs ?Parisienne depuis toujours, j’ai emménagé il y a quelques années en périphérie. Effectivement, je souhaitais rester proche de la capitale tout en bénéficiant d’un cadre de vie plus calme et en restant connectée aux transports. En effet, mes activités professionnelles et associatives m’amènent à être présente et à intervenir très souvent à Paris. Pour autant, je suis également mobile sur tout le territoire. Je suis aussi mariée, mère de trois enfants et grand-mère depuis peu. Je suis actuellement consultante chez Didaxis.

EAT : Quel a été ton parcours professionnel ?

Je suis Psychosociologue et Consultante Handicap. J’ai entamé une seconde vie professionnelle en 2009, après l’obtention de deux Masters en Sciences Sociales à la Sorbonne Nouvelle, puis à Paris Diderot. Diplômée initialement d’un BTS d’assistanat de direction, j’ai eu l’opportunité d’exercer mes compétences au sein de grands groupes internationaux au sein de nombreux secteurs d’activités. Ce cheminement m’a amenée à intégrer en 1996 le groupe Orange. Confrontée à la restructuration de l’entreprise, mon poste a été alors supprimé et j’ai été al mutée sur deux centres d’appels successifs, alors même que j’étais confrontée à l’arrivée d’une situation de handicap auditif incompatible avec la fonction de conseiller clientèle par téléphone.

J’ai alors mis à profit cette situation particulière en reprenant les études et en transformant mon expérience en savoir et en diplômes. Adepte de la théorie du « verre à moitié plein », j’ai alors proposé mon expertise à mon employeur. J’ai ainsi occupé la fonction de Chargée de Mission Handicap et ai accompagné des salariés en situation de handicap dans le cadre de leur projet professionnel.

En 2011, j’ai quitté le groupe Orange pour intégrer Cap Emploi, structure dédiée à la remise en emploi des personnes en situation de handicap et de chômage.

Parallèlement, après la parution en 2007  d’un ouvrage de poèmes rimés et illustrés intitulé « Ma famille est un poème ! » http://mafamilleestunpoeme.merlinerie.com, j’ai publié en 2010 chez L’Harmattan les résultats de ma recherche-action dans un ouvrage intitulé « Sourde en centres d’appels – Plaidoyer pour une distanciation intégrante envers les personnes en situation de  handicap » http://sourdeencentresdappels.merlinerie.com.

En 2013, j’ai été élue membre du Conseil d’Administration de l’ADAPT www.ladapt.net, association notamment créatrice de la SEPH Semaine pour l’Emploi des Personnes Handicapées.

Et la même année, j’ai créé RECIT’H www.recith.fr. Le concept de RECIT’H est de comprendre la réalité des situations de handicap, qui concernent les personnes handicapées et non handicapées, à travers leurs récits de vie, pour permettre un meilleur « vivre-ensemble ». Effectivement, nous sommes toutes et tous dépendants les uns des autres, dans tous les groupes sociaux, et en particulier celui de l’entreprise. Ainsi, les problématiques de recrutement, d’intégration et de maintien dans l’emploi, nécessitent de s’intéresser aux personnes et aux groupes au plus près de ce qu’ils vivent.

EAT : Comment t’es venu ce désir de te lancer dans l’aventure du consultant ?

Je me suis aperçue que le cadre classique d’une grande entreprise, mais aussi d’une antenne Cap Emploi, ne me donnait pas la possibilité de la mise en œuvre concrète de mes idées. Force de proposition pour permettre une meilleure compréhension de la problématique du handicap en entreprise, j’ai  compris qu’il me fallait quitter le cadre du salariat pour mettre en œuvre des dispositifs d’accompagnement et de formation innovants et qualitatifs.

EAT : Comment définis-tu ton travail ?

RECIT’H signifie Remettre en sens, Ecouter, Comprendre, Intégrer le Handicap, mais aussi l’Humain.

Mon offre est destinée à tous les acteurs du monde socio-économique : petites et grandes entreprises, institutions publiques, associations, organisations syndicales et patronales.

RECIT’H apporte une offre diversifiée au service de la diversité sur quatre axes :

–        La formation collective des collaborateurs au handicap du point de vue individuel ;

–        L’accompagnement individuel des salariés handicapés et non handicapés ;

–        La médiation entre les collaborateurs ;

–        L’outplacement dédié aux collaborateurs handicapés.

Le 13 mai dernier, j’étais interviewée sur l’antenne de Vivre FM par Anne-Lise Farkoa, et je vous invite à écouter notre échange sur : http://recith.fr/cest-aussi/medias

EAT : Quelle a été la plus grande difficulté à laquelle tu as du faire face en tant que consultant ?

Ce qui a été le moins évident pour moi a été d’organiser mes activités de consultante sans me laisser déborder par mon engagement associatif. Pour autant, il n’a jamais été question pour moi d’oublier mes activités bénévoles, dans la mesure où mon cœur de métier, c’est-à-dire l’accompagnement des personnes handicapées et non handicapées, est justement « au cœur » de mes postures diversifiées. A moi donc de régler et gérer le curseur de mon temps : il suffit de le décider et de s’organiser !

EAT : Pourquoi avoir choisi Didaxis ?

Femme de réseaux, le choix de Didaxis était pour moi une évidence. Je craignais la solitude de l’entrepreneur et j’ai donc préféré intégrer ce groupe de portage salarial.  Et puis, l’une de mes compétences professionnelles est l’observation. Et j’ai donc pu observer que Didaxis est une entreprise de portage salarial innovante, portée par un homme qui a la soif d’entreprendre et d’innover, ce qui m’anime également !

Pour en savoir plus cliquez ICI